Prix Pierre-François Caillé de la traduction 2020

Le prix Pierre-François Caillé de la traduction 2020 a été décerné vendredi 4 décembre à
Emma Lavigne pour sa traduction du russe de Zahhâk, le roi serpent  de
Vladimir Medvedev, Éditions Noir sur Blanc.

Emma Lavigne :

Étude du japonais après le bac, puis du russe et enfin du roumain, avec quelques incursions en inuktitut et en mongol, un diplôme pratique de kazakh… Cet appétit pour le mot étranger emmène Emma Lavigne dans des contrées lointaines : à Shymkent au Kazakhstan où elle enseigne le français, à Bucarest en Roumanie où elle obtient sa licence de russe et de japonais tout en s’essayant à la traduction technique, à Vladivostok en Russie comme responsable pédagogique et culturel à l’Alliance française, à Fukui au Japon dans une entreprise russe d’import-export. Que de chemins empruntés ! Et c’est en 2017 qu’Emma devient finalement traductrice littéraire.

Extrait du dossier de presse du prix Pierre-François Caillé.

Les autres œuvres de la sélection 2020 du prix Pierre-François Caillé.
Zahhâk, le roi serpent
a également figuré parmi les sélections du Prix Russophonie 2020.

Décerné depuis 1981 par la Société française des traducteurs (SFT) avec le concours de l’École supérieure d’interprètes et de traducteurs (ESIT), le prix Pierre-François Caillé de la traduction récompense chaque année un traducteur qui débute dans l’édition (maximum trois ouvrages traduits et publiés).