Les meilleures nouvelles de Virginia Woolf

Un coup de coeur de Nathalie Barrié

Les meilleures nouvelles de Virginia Woolf, recueil publié par les éditions rue Saint Ambroise, rassemble dix-huit nouvelles dans des traductions inédites, tâche partagée entre sept traducteurs : Anne Florence Quaireau, Catherine Lisak, Florence Didier-Lambert, Pascal Bataillard, Laurence Petit, Denis Lagae Devoldère, Ulysse Lhuilier.

Les textes étant classés par ordre chronologique, on y voit particulièrement bien se dessiner l’éveil, puis l’évolution au fil du temps du fameux « flux de conscience » qui va devenir la marque de l’écrivain.

Bernardo Toro présente sa collection des « meilleures nouvelles » d’auteurs du XXe siècle retraduits, choisis selon une orientation tchekhovienne, et Florence Didier-Lambert signe une Préface éclairant la chronologie de l’écriture de Virginia Woolf, touchée par l’énigme de la guerre : un rébus, avec ses discontinuités signifiantes, à résoudre par les mots.

À la fin du recueil, la parole est donnée, événement rarissime, à chaque traducteur, qui commente en finesse et en détail les nouvelles qu’il a traduites, annexe très appréciable permettant au lecteur de mieux entrer dans l’univers woolfien.

Nathalie Barrié


Les meilleures nouvelles de Virginia Woolf
, Nouvelles traductions,
Éditions rue Saint Ambroise